Blog

22 février 2018

Afterwork MR21 sur le management par la confiance: l’exemple du télétravail

Le 15 février, nous accueillions au 3 rue du Louvre l’afterwork MR 21, la communauté des managers responsables. L’invitée de cette soirée était Anne-Sophie Godon, directrice de l’innovation et de la veille de Malakoff Médéric, venue partager les grands enseignements des recherches menées sur le télétravail. 

AFTERWORK 21

Malakoff Médéric a récemment créé le  comptoir mm de la nouvelle entreprise, un lieu de production d’études, d’expérimentations, de diffusion des connaissances sur les enjeux de protection et de développement du capital humain. Parmi les thèmes d’exploration du comptoir, celui du télétravail et de la confiance entre salariés et dirigeants.

malakoff

TELETRAVAIL : ETAT DES LIEUX DES PRATIQUES EN FRANCE 

D’après l’étude menée par le comptoir mm avec l’Ifop en 2017, auprès d’un panel de 1507 personnes, représentatif de la population active française salariée du secteur privé, le télétravail est devenu une réalité pour 1 salarié sur 4 même s’il se pratique de manière tacite dans la plupart des cas puisque seuls 6% le font de façon contractuelle et officialisée. Il est majoritairement mis en place dans le secteur des services et la durée idéale selon les « utilisateurs » serait de 2 jours par semaine !       

La pratique est plébiscitée : près de 6 salariés sur 10 en sont très satisfaits et 3 sur 10 satisfaits.

  • Si les motivations des salariés à télétravailler sont avant tout la réduction du temps de trajet (53%) et la planification des horaires selon les besoins (45%), la recherche d’une meilleure efficacité est également largement citée (36%).
  • Les bénéfices de ce mode d’organisation sont multiples aux yeux des salariés : pour le travail, une meilleure autonomie, une plus grande productivité, pour leur vie personnelle, un meilleur équilibre avec la vie professionnelle, des économies(sur les trajets, les repas, la garde d’enfant…), une pratique sportive ou des loisirs plus réguliers et pour leur santé, une diminution de la fatigue, une meilleure qualité de sommeil.
  • De leur côté, les dirigeants constatent un meilleur engagement des salariés, une plus grande responsabilisation et un gain d’image employeur.

Malakoff2

  • Les inconvénients se situent pour les salariés au niveau du risque de perte de lien social (d’isolement vis-à-vis du collectif) et des difficultés à s’organiser et pour les dirigeants plutôt au niveau des difficultés à encadrer des collaborateurs à distance.
  • Les contraintes techniques (outils informatiques à distance, qualité du réseau, supports non disponibles…) et d’inadéquation des logements aux obligations règlementaires en matière d’hygiène ou sécurité au travail restent un point noir.

D’ailleurs un « tétravailleur » sur deux travaille dans un tiers lieu du type espace de travail partagé/coworking/café ou dans un bureau satellite mis à disposition par l’entreprise en dehors de ses locaux . 

Différents leviers sont à penser collectivement pour développer la pratique du télétravail : l’expérimentation circonscrite dans un premier temps, la définition des modalités d’animation du collectif et du maintien des liens au sein d’une équipe, l’accompagnement dans les usages des TIC, la formation des N+1 au management à distance, de nouveaux modes d’évaluation sur les rendus et non la présence…

DU MANAGEMENT DU CONTRÔLE AU MANAGEMENT DE CONFIANCE 

Selon Anne-Sophie Godon,« le télétravail bouleverse les façons de penser le travail, de le vivre, de le manager, de l’ancrer dans les territoires. Générant à la fois des bénéfices et des risques pour le collaborateur comme pour l’entreprise, il est une invitation à innover et à expérimenter de nouvelles façons de manager. » 

Avec le travail à distance, le management du contrôle va-t-il laisser sa place au management de confiance ? Patrick Bouvard, rédacteur en chef de RHInfo explique que «Le développement du télétravail oblige les managers à sortir du mode « command and control » qui prévaut depuis vingt-cinq ans pour restaurer les fondamentaux d’un management réel, qui structure confiance, autonomie et responsabilité.», peut-on lire dans le numéro spécial de We Demain réalisé sur le télétravail pour le comptoir mm. 

Selon une autre étude du comptoir mm sur la confiance en entreprise, les salariés considèrent que les premiers leviers de confiance résident dans l’exemplarité des dirigeants, les pratiques des managers de proximité(écoute, dialogue, reconnaissance),la culture d’entreprise(les valeurs prônées) et les modalités de la prise des décisions(transparence, délégation, autonomie).

A noter que l’application des pratiques RSE et éthiques(l’équité, l’égalité des chances, la diversité, l’engagement social, sociétal et environnemental)est un des critères qui stimule la confiance. 

Cette question est au cœur des travaux de recherche que nous menons, E&H, birdéo et MR21,  sur le management responsable sur le pilotage de la durabilité des entreprises. 

Pour en savoir plus sur la communauté MR21. 

+ d'articles Tous les articles